Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir. Tout bascule alors...Les adultes sont redevenus sauvages,et les enfants se rassemblent pour survivre.Oubliez tout ce que vous savez...Entrez dans Autre-Monde.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doug Carmichael


avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Ile Carmichael

Feuille de personnage
Nom: Carmichael
Prénom: Doug
Groupe: Doug Carmichael
MessageSujet: Contexte    Dim 7 Oct - 19:47

Le commencement

Tout commença par un jour banal,à New York. C'était dans la soirée, rien d'exceptionnel à signaler. Vous,enfant que vous êtes,êtes devant l'écran de télévision, mais vous n'écoutez pas le présentateur qui parle des phénomènes naturels qui se produisent de plus en plus souvent et dans les lieux qui ne sont habituellement pas touchés. Lassé, vous finissez par l'éteindre, sachant que tout cela, c'est à cause du réchauffement climatique, et que de toute façon, ça ne vous touchera pas. Vous mangez, tranquillement. Et puis, n'ayant rien d'autre à faire ,vous rallumez la télévision. C'est la météo. Elle annonce... Une grosse tempête qui se dirige pile vers New York, passant par les villes autour. Ils appellent à la plus grande prudence, et surtout, il ne faut sortir sous aucun prétexte. Vous soupirez, éteignez la télévision, puis allumez votre ordinateur.

Quelques heures plus tard, le noir s’abattit sur vous. Votre ordinateur s'éteint soudainement, les lampes électriques aussi. Grommelant, vous prenez des bougies dans votre placard, et vous les allumez. Ce faisant, vous vous allongez sur un lit, livre en main. Et vous passez le temps comme cela, espérant que l'électricité reviendra rapidement. Vous ne voyez donc pas que les nuages sont proches, très proches des bâtiments, parfois tellement qu'ils cachent le bout des tours. Vous ne voyez pas non plus les éclairs bleus qui sortent des nuages, zébrant le ciel, puis glissant tel des serpents sur les parois des bâtiments. Vous auriez dû.

Un éclair traversa votre fenêtre, la brisant en mille morceaux. Vous avez à peine le temps de crier qu'il se jette sur vous. Vous perdez alors connaissance. Vous auriez dû voir. Vous auriez dû comprendre. Mais ce n'est pas le cas, et il est déjà trop tard.

L'expédition

Quand vous vous réveillez, il vous semble que rien a changé. Vous êtes toujours chez vous, mais tout est étrangement calme. Trop calme. D'habitude, il y a toujours un bruit de voitures qui roulent, de personnes qui papotent. Là, il n'y a rien. En regardant par la fenêtre, vous n'en croyez pas vos yeux. Dehors, tout est recouvert de neige de plusieurs centimètres. Au moins jusqu'à vos chevilles ! Paniqué, vous cherchez le moindre signe de vie. Mais rien. Pas un bruit, pas un son. Alors vous rentrez de nouveau chez vous, et mettant des vêtements chauds ainsi que de la nourriture dans un sac, vous sortez dehors, dans la neige. Cherchant quelqu'un. Et c'est là que vous le voyez. Un homme, couvert de pustules, partout sur le corps, marchant maladroitement dans la neige. Il vous repère, et se jette sur vous. Effrayé,vous vous mettez à courir. Mais qu'est-ce qu'était cette chose ?

Une fois le truc semé, vous vous remettez en quête de signe de vie, sur vos gardes. Vous allez chez vos amis... Ils sont là. Devant leur porte, tout aussi effrayé que vous. Vous les rejoignez, et revoyant ces monstres, vous vous remettez à courir. Loin. Très loin de cette ville. Vous partez vers le Sud, instinctivement. L'expédition commence. Chaque jour, chaque nuit, vous essayez de survivre, combattant les monstres de la nuit, fuyant ces monstres à boutons, et surtout, surtout les échassiers. La première fois que vous en avez vu un, vous vous étiez arrêté deux minutes pour manger et reposez vos jambes endoloris. D'abord, apparaît devant vous un grand drap noir, et puis... Deux échasses, tout aussi noire. La chose fait plus de trois mètres de haut. Leurs yeux, seule chose qui dépasse de la capuche,sont deux lampes brillantes comme des phares. Ils cherchent quelque chose... Ou quelqu'un. Puis ils repartent, heureusement, ils ne vous avaient pas vu. Vous décidez alors de les baptiser les « échassiers ».

Vous reprenez votre  route, rencontrant d'autres groupes d'enfants. Étrangement, il n'y a aucun adulte. Autour de vous, la végétation a poussé à une vitesse affolante. Elle recouvre tous les bâtiments de lierre, de fougères. On ne voit même plus une seule fenêtre. Toute technologie d'autre fois a disparu, que ce soit les voitures, les ordinateurs, les MP3... Tout a fondu lors de la tempête. Vous vous demandez alors depuis combien de temps est-ce que vous marchez comme cela ?Aucune idée. Vous avez perdu le fil du temps. Mais vous marchez encore, toujours, sûrement en quête d'un endroit paisible où vous pourrez vous installez.

Maintenant, il vous faut survivre.

Finalement, vous parvenez à trouver un endroit assez grand et bien caché pour vous installez. Durant votre expédition, vous avez rencontré d'autres enfants, et maintenant, vous êtes un groupes de vingt ou trente personnes. Vous vous installez donc dans cet endroit, bien content d’arrêter de marcher une bonne fois pour toute. La vie en communauté n'est pas facile à gérer, alors avec la décision des autres, vous votez pour un chef. Celui-ci distribuera les rôles de chacun, pour le ménage, la cuisine, pour allez chercher de la nourriture comestible dans les magasins abandonnés. Tout cela se fait lentement, mais sûrement. Vous vous liez avec les autres personnes, et vous essayez de survivre comme vous pouvez, fuyant toujours les monstres à pustules, les échassiers, et les bêtes redevenus sauvages ou de nouvelles races qui sont apparus après la tempête.

Les mois passent. La neige a disparut, et la végétation grandit tellement vite qu'il faut la couper tous les jours pour ne pas qu'elle envahissent toute la zone. Pendant ce temps, des enfants courageux des autres communautés, décident de parcourir la Terre pour faire passer les nouvelles. On les appelle alors les « Longs Marcheur », c'est un travail très dangereux, c'est d'ailleurs pour cela qu'on ne peut pas devenir long marcheur avant 16 ans. Grâce à eux, vous apprenez pleins de choses des autres communautés. Par exemple, vous, enfants que vous êtes, on vous appelle les « Pans » comme dans Peter Pan, car la Terre vous a donné une seconde chance à vous, et à vous seul. Vous apprenez aussi qu'il y a encore des humains non-transformés en truc à pustules (qui sont désormais baptisés Gloutons)semblant avoir perdu la mémoire, et qu'ils sont devenus agressifs envers les enfants. Il y a même des rumeurs qui disent qu'ils capturent les Pans et les mettent en cages... Les autres communautés les appellent les Cyniks. On ne vous parle cependant pas des échassiers. Etiez-vous les seuls à les avoir vu ? Aviez-vous rêvez? Sûrement. Et la vie continue comme cela. Tant bien que mal, vous essayez de survivre.

L'altération

Vous vous êtes maintenant habitué à cette nouvelle vie. Vous vous êtes fait des amis, peut-être des ennemis, peut-être avez-vous trouvé un animal qui ne soit pas redevenu sauvage (mais qui est beaucoup plus grand que la normale). Quoi qu'il en soit, un jour, un Long Marcheur arriva sur les terres de votre communauté, et la règle veut que vous l'accueillez comme il se doit. Vous lui offrez à manger, à boire, et l'hospitalité pour quelques jours de repos. Après tout ceci, il vient vous donnez les nouvelles du monde. Et alors, il vous parle de l'altération.

Ce sont des changements que notre corps subit, explique-t-il, pour qu'on puisse s'adapter à ce nouvel environnement. Ce n'est pas des pouvoirs, mais bien une réaction qui peut être scientifiquement prouvée. Vous pourrez le découvrir grâce aux symptômes avant-coureur comme la fièvre, la vue trouble, bref, comme un rhume. Cette altération s'éveille en fonction de vos besoins : par exemple, si vous êtes maladroit, à toujours faire tomber les choses, alors votre altération sera sûrement de réussir à contrôler les objets à distance et par la pensée(télékinésie)pour justement les empêchés de toucher le sol. Encore un autre exemple:si vous avez terriblement peur du noir, alors votre altération sera de faire de la lumière, etc... Ces changements auront toujours rapport avec vos besoins.

Abasourdit, vous regardez le Long Marcheur, n'en croyant pas un mot. Pourtant,quelques personnes de la communauté finirent par se lever, et racontèrent, hésitants, quelques phénomènes étranges qui leur sont arrivés dernièrement. Ils semblaient effrayer, et il y avait de quoi. Pourtant, pour les apaiser, le Long Marcheur rajouta qu'il ne fallait pas en avoir car ce n'était pas dangereux pour nous, et qu'il fallait voir ça comme une autre contrainte(voir avantage)de la Tempête. Vous retournez dans votre chambre, pensif. A vous aussi, cela vous arrivera-t-il bientôt?Si oui, quand, et surtout quel sera votre altération ?

Maintenant,c'est à vous d'écrire l'histoire. Plongez dans un monde où l'homme n'est plus au bout de la chaîne alimentaire!


Contexte pris sur Autre-Monde tome 1 : L'alliance des Trois,de Maxime Chattam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autremondeend.1fr1.net
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Le Contexte du RPG
» Contexte & Saison 1
» Contexte : l'histoire de l'Entre monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autre-Monde V.3 :: Avant de commencer... :: Lectures importantes-