Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir. Tout bascule alors...Les adultes sont redevenus sauvages,et les enfants se rassemblent pour survivre.Oubliez tout ce que vous savez...Entrez dans Autre-Monde.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Dim 3 Fév - 7:06

Alice Taylor

Identité

Nom & Prénom
Alice Taylor
Age
16 ans
Sexe & Orientation
Féminin hétéro
Groupe
longs marcheurs
Altération? 
Yes [X] No []
Elle développerait toutes les caractéristiques d'un chat jusqu'à en avoir des oreilles. De nature maladroite, elle développera l'agilité du chat. Sa capacité d'écoute est mille fois plus accentuée qu'auparavant. De part cet organe surdéveloppé, ses oreilles humaines se transforment en celle d'un chat. Sa vision aussi sera parfaite dans la nuit, ses iris changerons le soir. Cela est dut à sa légère phobie du noir. Pour ce qui est le fait de dormir comme un chat, cette manie était là depuis avant mais elle reste quelqu'un de très actif. Son altération est dut surtout à sa volonté d'indépendance car pour elle la liberté est la vie d'un chat.


"Citation"
Thème
Physique

Alice est une américaine de Pennsylvanie. Ses cheveux sont noir comme l'ébène et on pourrait aussi dire qu'elle a le teint blanc comme la neige. Ses lèvres, elles ne sont pas rouges comme le sang mais d'un rose pur. Quand elle s'expose trop au soleil ses pommettes deviennent rouges et son nez de même. Ses habits sont noirs, une simple jupe accompagnée d'une chemise et de grande chaussettes, et la seule couleur qu'elle porte est une écharpe rouge qui lui été donnée par Jonathan. Alice fait environ 1m 60. Elle possède de longues jambes fines et des bras musclés. Elle ne transporte avec elle qu'un sac avec des provisions et sa guitare qu'elle ne quitte jamais. Elle possède de fins et longs doigts lui permettant d'y jouer. Beaucoup de personnes sont étonnés en voyant ses yeux : de couleur marrons chocolat avec des iris ronds en journée mais une fois la nuit tombée, ceux ci deviennent ovales lui permettant de voir dans l'obscurité. Elle ne porte aucun bijoux mais porte deux barrettes pour maintenir ses mèches sur les côtés.
Psychologie

Alice est très directe mais pas sans cœur. Elle est une personne dotée d'un grand esprit. Alice est rêveuse, inventive et possède une grande patience. Mais elle peut atteindre ses limites. Elle aime les bruits de la forêt, c'est son monde et sa bulle, mais elle aime aussi les lieux collectifs, tel qu'une nuit autour d'un feu ou d'un repas autour d'une table. Elle est solitaire mais apprécie la compagnie d'une personne. Elle préférera faire passer les désirs des autres avant les siens. D'un physique plutôt sombre (cheveux noirs, habits noirs) on ne penserait pas qu'Alice ait une légère phobie du noir. Alice est une aventurière, elle aime explorer les lieux tant qu'il ne fait pas nuit (sauf peut-être accompagnée). Ce qui lui arrivera la bouleversera mais elle ne l'admettra pas elle même au début. C'est peut-être son pire défauts : elle garde pour elle tous ces sentiments et les emprisonnent sans les dévoilés. Cela va peut-être la conduire à sa perte... Mais Alice a beau avoir toutes caractéristiques, elle évolue et avance. Ce qui la fait avancer ? Ses buts, ses rêves, ses envies et l'espoir de retrouver sa vie sans pour autant oublié ceux qu'elle a rencontré avant ce retour. Car sa plus grande peur qui l'empêchait parfois de dormir restait le savoir que tout ceux-ci n'est pas un rêve.
 
Histoire

Entre bon sens et survie
Rêves ou réalité ?

Elle portait sa guitare, elle voulait un coin tranquille pour jouer avec la nature. Elle aimait l'odeur de la mousse fraîche après la rosée du matin. Des petits oiseaux venaient l'écouter chanter accompagnée de sa guitare. Elle s'était endormie lorsque la tempête passa. Lors de son réveil, il y avait que le silence : pas d'oiseaux qui chantent, pas de vent dans les feuilles, rien que le silence.
Il se faisait tard donc elle entreprit de rentrer chez elle. Elle avait toujours aimée sa maison, entre le moderne et l'ancien sa maison était grande et spacieuse. Quand elle fut sortit de la forêt, le paysage qu'elle apercevait sur le coup fut une immensité de blanc. Elle se pencha pour toucher.


*De la neige ?*

En effet s'en était bien : froid et léger il y avait de la neige à en perdre de vue. Ce total changement de paysage la surpris mais elle se dirigea quand même vers chez elle sans crainte. Dans ce sentiment d'excitation de retrouver les sien, embêter son père et son frère et aider sa mère au repas puis passer le reste de l'après midi à confectionner des choux à la crème, toute ces idées lui donna l'envie de courir vers sa maison. Elle en perdait haleine trébuchait mais recouvra son équilibre délibérément. Elle était là devant ses yeux, sa maison et ses projets à cette horizon et elle accéléra. Elle poussa la porte et s'arrêta après être entrer. Habituellement son père était dans le canapé et sa mère dans la cuisine, mais là... personne.

« Papa ! Maman ! Je suis rentrée ! »

Rien. Pas un son pas une voix, rien que le silence et le bruit du vent qui entrait par la porte derrière elle.

*Peut-être sont-ils sortis... Tomi est sûrement dans sa chambre !*

Tomi était son grand frère, il avait la vingtaine et était fou de jeux vidéo mais pas pour autant paresseux ; il travaillait et n'avait pas encore trouver d'appartement mais cela ne serait tarder. A toute allure, la jeune fille monta les escaliers et se dirigea vers la première porte à sa droite. Quand elle toucha la poignée, un frisson glacé lui parcourra le corps comme si elle ne devait pas l'ouvrir. Mais elle fit taire cette crainte et ouvrit la porte.

« Tomi tu ne saurais pas où sont passés les parents ? »

Elle observa longuement la pièce car rien n'aurait pus lui faire aussi peur que ce qu'elle voyait. Tout d'abord celle-ci était sans su dessous, tous les jeux de son frère s'étaient transformés en un liquide brillant, mais le plus effrayant s'était cette bête au milieu de la pièce recouverte de pustules qui la fixait du regard avec ses yeux globuleux.

*Qu'est-ce... qu'est-ce que c'est ?!*

Paralysée par la peur, elle ne savait plus quoi fait ou encore que dire. C'est là que la bestiole presque aussi grande qu'elle, fonça sur elle en poussant un énorme grognement. Prise de panique, la jeune fille courra le plus vite qu'elle put mais elle n'était pas encore remise de la course précédente. Malgré la fatigue, elle s'élança dans les escaliers, les dévalant à s'en rompre le cou. Et se précipita dehors. Une fois à l'extérieur elle se mit à crier :

« Papa ! Maman ! Quelqu'un ! Réveillez moi c'est un horrible cauchemar ! Sauvez moi ! »

Mais rien ni personne ne vint à son secours. L'horrible animal se déplaçait lentement en essayant part tous les moyens de garder l'équilibre sur ses deux jambes. Voyant une nouvelle fois la créature, la jeune fille décida de partir au fond de la forêt le plus loin qu'elle pourrait et essayer de trouver quelqu'un qui pourrait lui expliquer pourquoi et que veux dire tout cela. Est-ce un rêve ? Elle l'espérait. Mais si c'était la réalité ? Quel serait son but ? Ou encore accepterait-elle cette vie ? Est-ce que tout peut redevenir comme avant tant de questions sans réponses et la bête se rapprochait. Sa guitare étant rester sur son dos y resta et elle s'élança vers la forêt, son lieux de calme, coin tranquille avec la nature mais peut-être plus dangereuse que la ville...

Le silence et rien que le silence de la forêt

Elle avait couru une bonne partie de l'après-midi. Fatiguée, elle s'était arrêtée la nuit. Le visage humide, le ventre vide, elle était assise au pied d'un arbre. Ses pieds lui faisaient mal et s'était écorchée les bras avec les branches qui étaient sur son chemin. La forêt était comme à son éveil, silencieuse, d'un silence de mort. Mais au loin un buisson bougea. D'un saut elle se leva. Si il y avait d'autre bête comme celle de tout à l'heure ? Vite il faut se cacher. Mais autour d'elle aucune place ne lui permettrait de passer inaperçu. Elle leva la tête et il y avait des branches assez hautes pour ne pas être vu. Elle entreprit d'escalader l'arbre mais elle savait qu'elle était maladroite et que même en sport elle n'y arrivait pas mais son instinct de survie la poussa à monter. Elle planqua dans un buisson sa guitare parce qu'elle ne pourrait sûrement pas monter avec et puis elle pourrait la faire sonner par erreur et dévoiler sa position. Elle s'approcha de l'arbre et commença à essayer de grimper. Mais elle glissait et tombait sans arrêt. Elle entendit une nouvelle fois un bruissement dans la forêt. Paniquée elle fit un bon prodigieux vers la branche. Elle même ne savait ce qui s'était passé mais elle en profita pour se tapir au plus près du tronc. La jeune fille scruta la forêt et malgré la nuit qui tombait s'étonna de voir quelque chose. Au loin, elle avait vu une ombre se déplaçant. Elle était immense, presque aussi haute qu'un arbre. Mais comment avait-elle put entendre le bruissement d'un buisson situé aussi loin ? Impossible. Etant donné le fait qu'un homme à pustule pouvait l'attaquer dans son sommeil, elle décida de rester percher sur sa branche. Par contre, si un des grand bonhomme arrivait ici ? Elle ne savait que faire. Rester éveiller pour sa survie ou dormir pour se reposer car elle était vraiment fatiguée.

*Il faut mieux dormir. Au moins si le lendemain je croise un monstre je pourrais toujours m'enfuir.*

Cette branche était particulièrement inconfortable mais la jeune fille ne voulait pas descendre maintenant de peur à ne plus pouvoir remonter. Juste à côté, il y avait une branche un peu plus spacieuse. Elle se leva et y sauta. Le dos contre le tronc elle se mit lentement à trouver le sommeil
Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était rester à errer dans la forêt mais elle gardait l'habitude de cacher sa guitare dans un buisson et de s'endormir sur une des branche d'un arbre. La végétation poussait à vue d'oeil. Peut-être s'était écoulé un mois ou plus ? Est-ce que tous ceux qu'elle connaissait était encore vivant ?


Les jours passaient et les seuls bruits encore connues de ses oreilles étaient les notes qu'elle se permettaient de jouer la journée. Cela était son seul réconfort. Elle avait tant aimée la forêt lorsqu'elle était « vivante ». Il y avait le chant des oiseaux ou encore le vent qui chantait avec les arbres. Mais la forêt n'était que silence maintenant, un silence de mort et de ténèbres. Mais ce qui restait le moins rassurant était toutes ces questions qui traversaient son esprit et qui restaient sans réponses. Comment son agilité a été aussi développer ; qui sont ses étranges créatures qu'elle n'avait jamais vu auparavant ? La jeune fille était rester pendant une soirée sur ses questions sans réponses avant de s'endormir de fatigue. Elle se leva en sursaut le lendemain à cause d'un bruit dans les buissons. Cette fois il semblais plus près. Le jour était quasiment levé, elle scruta le sol de son perchoir. Une personne sortit du feuillage. De là où elle était, la jeune fille pouvait voir qu'il n'était pas couvert de pustules. Elle semblait tout à fait normale. Mais la jeune fille resta quand même sur ses gardes. C'était un garçon d'à peu près 16 ans à première vu. Celui-ci marchait avec une démarche insouciante comme si rien ne pourrait le surprendre. Ses cheveux étaient bruns et courts. Il portait un t-shirt vert et un jean un peu déchiré et un sac à dos. La jeune fille sortie de l'examen physique du jeune homme et se mit debout sur son perchoir.

« Tu est normal toi aussi ? »

Un peu rude comme rencontre mais notre héroïne ne passait pas par quatre chemins. Le garçon tourna la tête vers l'arbre et leva les yeux vers elle. Il souriait.

« Cela dépend ta définition de normal. »

Il la fixait toujours avec ce sourire.

« Pourquoi ne pas descendre de cette branche pour discuter ? Moi c'est Jonathan mais le peu de monde que je croise m'appelle John. »

La jeune fille sauta à terre.

« Moi c'est... Alice. »

Fuir fuir... Est-ce notre seule initiative ?


Alice marcha longtemps auprès de ce curieux personnage. Celui-ci arborait un sourire franc et étonnamment séduisant. En effet Alice ne savait réagir envers lui. Elle s'était contenter de rester silencieuse et de suivre ses pas. Au bout d'un certain moment, ils commencèrent à traverser une endroit féerique. Une forêt de champignons géants fluorescents. On se croyait dans le pays des merveilles. Chaque feuilles étaient de teinte bleu ou vert fluo. Alice arbora pendant un moment un sourire. Jonathan se contentait de la regarder en silence en admirant le visage de la jeune fille.
Jonathan s'arrêta alors près d'un champignon géant et fit à Alice :

« On va s'arrêter ici. »

Il s'assit déposant son sac à dos au pied du champignon. Alice hésita. Elle ne savait pourquoi elle avait accompagnée ce garçon. Mais sa frimousse et ses cheveux en bataille lui inspirait quand même confiance. Alice qui le fixait étrangement depuis un moment remarqua qu'il l'observait aussi. Il arborait un sourire radieux. Gênée elle détourna le regard vers les champignons luminescents.

« C'est beau n'est ce pas ? »

Il s'efforçait d'engager la conversation mais Alice n'est pas vraiment une personne très causante. Ne voyant aucune réaction auprès de sa compagne, Jonathan décida de parler seul. Peut-être qu'elle se sentirait mieux pour parler avec lui.

« Sais-tu quel jour on est ? »

Alice le fixa des yeux. Il est vrai qu'elle avait perdu toute notion de temps dans la forêt.

« Cela va faire bientôt deux mois que la tempête s'est abattue ici. »

Deux mois !!

« De... de quelle tempête tu parles ? Fit Alice en s'asseyant en face de Jonathan.
-Ce n'était pas une tempête comme les autres, celle là n'était pas prévue et personne n'aurais pus imaginer ce qui se passerait. Moi j'étais dans un camping avec ma famille. On a avait chacun notre tente. J'étais partis faire une sieste et quand je me suis réveillé, il ne restait que moi, mes cousines et ma jeune sœur. »
Il s'interrompit et étudia le visage d'Alice : elle semblait très concentrée sur ce qu'il disait mais une lueur de crainte se vit dans ses yeux. Jonathan sourit de compassion.

« On n'a pas compris ce qu'il se passait jusqu'à qu'un groupe de créature bizarre nous attaque. »

La crainte se transforma en peur.

« Tu en a vue une toi aussi... ? »

Alice baissa la tête. Ses cheveux recouvraient tout son visage empêchant à Jonathan de voir son expression.

« Je... Je m'étais endormis dans la forêt. »

Elle relata alors ce qu'il se passa après son réveil dans la forêt. Le silence de sa maison puis la créature qui l'avait poursuivit et ses jours d'errance dans la forêt. Jonathan l'écoutait avec attention. Il savait qu'elle avait besoin de parler, lui aurait aimé avoir quelqu'un pour lui expliquer ce qu'il s'est passé. Mais cela n'a pas été le cas.

« Quels étaient ses créatures ? Questionna-t-elle alors le tirant de ses pensées.
-La première que tu as vu, c'était un Glouton. Ses créatures sont en faite des adultes qui ont muté en quelque sorte. »

Alice avait l'air effrayer. Il savait que s'était long à digérer mais il fallait qu'elle sache.

« Tous ceux qui ont été touché par la tempête ont « muté ». Nous les enfants, nous développons des dons ou des pouvoirs si tu veux, et les adultes, pour certains, se transforment plus ou moins en monstre. Ils oublient leur passé et nous chassent nous. »

Alice se leva et fit quelques pas. Comment autant de choses pouvaient se faire en si peu de temps. Pourquoi ? Comment ? Tant de questions sans réponses... Reprenant un peu ses esprits, assimilant les informations peu à peu, elle questionna Jonathan :

« Et... quels genres de pouvoirs ? Et... Les glou... ou je ne sais quoi peuvent redevenir comme avant et … qui à fait tous ça ?!
-Olà olà doucement. Dit-il. Respire. On ne sait qui à fait tout ça. Pour ce qui est d'un remède pour les gloutons, il m'est totalement inconnue s'il en existe un. »

Alice s'effondra sur la pierre où elle était assise à l'instant.

« Pour ce qui est du pouvoir c'est la partie la plus... amusante de la chose. »

Il est vrai que dans ce genre de moment on ne pense pas vraiment à s'amuser mais Jonathan voulait lui donner un peu de gaieté dans toutes ces mauvaises nouvelles.

« Le pouvoir est unique ou presque à chacun. On appel cela l'altération. Il est en faite une compensation de ce l'on avait pas avant ou un moyen de vaincre nos peurs... Hmm... moi exemple j'ai toujours voulu avoir plein de chose : des camions et des figurines. Et bien moi je peux matérialiser tout ce que je veux. »

Alice était stupéfaite, il se moquait d'elle là. Comment quelqu'un pourrait faire apparaître quelque chose seulement en le voulant. Voyant qu'elle ne le croyait pas, Jonathan décida de lui faire une démonstration.

« Eh bien, j'ai toujours rêver de voir la neige pas toi ? »

Il se concentra et de la neige apparut entre ses mains. Ébahie, Alice poussa un cris d'étonnement. Pour confirmer que c'était de la neige, elle toucha de la main la matière blanche. Elle était froide et elle pouvait prendre des cristaux dans ses doigts.

« Je pourrais le faire aussi tu penses ?
-Pas tout le monde à le même pouvoir tu sais toi je pense qu'il a un rapport avec ça. »

Il pointa le doigt vers le haut de la tête d'Alice. Celle-ci ne comprenait pas où il voulait en venir. Elle passa la main au dessus de sa tête et sentit bizarrement quelque chose d'autre que ses cheveux.

« Qu'est ce que c'est ?! S'affola t-elle.
-Euh je crois que c'est des oreilles de chat. »

Les deux mains sur la tête, elle tâta et sentit bien deux oreilles.

« Mais comment ?
-Là c'est à toi de découvrir. Il n'y a pas quelque chose qu'auparavant tu ne savais pas faire ou que... tu ne pouvait pas faire ? »

Alice se remémora alors quand elle grimpa sur l'arbre.

« Je suis nulle dans tout ce qui dit sport ou gymnastique mais j'ai pu faire un bon d'environ trois mètre il y a quelques temps... »

Des oreilles, une agilité de chat peut-être qu'elle en avait les yeux. Pour le confirmer, Jonathan se leva sans prévenir et se planta devant elle, la regardant dans les yeux. Alice n'avait pas pas bougée, ses yeux s'étaient justes écarquillés un peu plus qu'à la normale mais rien de plus. Elle n'essaya pas de le repousser. Jonathan pouvait sentir sa respiration et son souffle passer par ses lèvres fines et rouge. Mais il était concentré sur ses yeux. Comme il l'avait penser, ses pupilles n'étaient pas rondes, allongées entourées d'iris chocolat qu'il avait presque envie de croquer. Soudain il remarqua les joue rouge d'Alice. Il sourit tendrement et se redressa un peu embarrassé.

« Tu es une vrai catwomen, il ne te manque que la queue. »

Elle rit. Il avait réussit à la faire rire.
Alice n'avait pas compris pourquoi il s'était penché sur elle comme ça. Étrangement son cœur s'était mis à marteler sa poitrine. Mais elle comprit après qu'il ne voulait que regarder ses yeux.

« Tu as des yeux magnifiques. Murmura-t-il
-Pardon ? »

Il ne prit pas la peine de répondre il ne savais non plus pourquoi il l'avait dit à voix haute. Il changea rapidement de sujet pour en venir au repas. Ils ne reparlèrent pas avant de se coucher. Il se faisait froid et Alice commença à éternuer. Elle était couverte mais il avait un peu de vent. N'ayant rien se couvrir, Alice frictionnait frénétiquement ses bras pour se réchauffer. La voyant ainsi matérialisa une écharpe rouge et une couverture. Il lui passa l'écharpe autour du cou et la couverture sur les épaules.

« Il serait dommage que tombe malade. »

Il prit une pause ne savant si il devait lui dire ou non ce qu'il pensait.

« Et puis... Le rouge te va bien. »

Il s'installa près d'un champignon et s'enroula dans la couverture, lui tournant le dos comme pour éviter son regard. Touchée, Alice ne sut comment réagir. Elle se contenta de resserrer le draps contre elle et de murmurer un petit bonne nuit. Malgré sa petite voix, Jonathan l'entendit et sourit. Ils s'endormirent tous deux vite.

Mais leur sommeil et leurs beaux rêves fut interrompu...

Les oreilles d'Alice se dressèrent alors qu'elle dormait. Brusquement elle se leva. Jonathan était toujours sous sa couverture en train de dormir profondément. Elle pivota doucement. Et d'un coup s'arrêta. Il y en avait beaucoup, beaucoup trop... Elle se précipita réveiller Jonathan. Celui-ci broncha un peu mais fini par se lever. Il fut d'abords paniqué par le regard que lui lança Alice. Que s'est-il passé ?

« Jonthan, il y en a pleins... fit-elle d'une voix reflétant sa peur.
-Qu'est-ce-qu'il ce passe. Calme toi, il y a pleins de quoi ?
-Les Gloutons... ils arrivent. »

Jonathan se leva d'un coup et jeta un coup d' œil aux alentours et se figea. Ils avançaient vites, ils étaient relativement loin mais avançaient vite.

« Rassemble vite tes affaires ! »

Alice et lui se précipitèrent et fourrèrent toutes les affaires dans les sac. Le cœur d'Alice battait tellement vite qu'elle croyait étouffer. Que va-t-il se passer ? Elle était fatigué de marcher tous les jours espérant échapper à des créatures qui peut-être ne la suivaient pas. Maintenant qu'elle avait de la compagnie, qu'elle avait une certaine stabilité depuis qu'elle a quitté sa maison, elle devait se presser encore une fois. Que se passerait-il s'ils n'arrivaient pas à s'enfuir ?

Jonathan s'inquiétait de plus en plus, et s'il se passait la même chose qu'au camps avec sa famille ? Il ne voulait pas perdre Alice. Qui sait ce que ses monstres lui feront ? Il serrait la mâchoire. Il avait peur de perdre encore une personne chère pour lui car pour lui Alice n'est pas seulement un jeune fille comme les autres... En effet, il se rendit compte qu'il...

« Jonathan ! Ils arrivent ! »

Il tourna la tête, ils étaient plus nombreux qu'il ne le pensait. Il prit la main d'Alice et se mit à courir. Il était essoufflé et à bout de force mais il continuer à courir. Il fallait qu'ils s'en sortent. Peu à peu la forêt de champignons laissa place à la forêt de chêne. Il faisait sombre et Jonathan n'avait pas la vision nocturne d'Alice. Elle était passée devant et le guidait. Ils coururent jusqu'à que le bruit de cette masse de Gloutos laisse place au silence de la forêt . Ils s'étaient arrêtés. Des gouttes de sueurs perlèrent sur le visage d'Alice. La lune éclairait un peu son visage. Jonathan pouvait voir sa frimousse rouge. Elle portait l'écharpe qu'il lui avait donné.
Jonathan était aussi essoufflé qu'Alice. Il avait l'habitude de marcher tous les jours mais courir c'est autre chose. Il sortit une bouteille d'eau et la présenta à Alice. Celle ci la prit en le gratifiant d'un sourire. Elle en but une gorgée et lui rendit la bouteille.

Le silence de la forêt fut rompu par le bruissement d'un buisson. Alice, tous ses sens en alerte se rapprocha de Jonathan. Celui-ci essayait de voir d'où provenait ce bruit. Soudain un Glouton surgit devant eux. Jonathan se plaça immédiatement devant Alice. La créature les menaçait avec une lame blanche.

« Alice à trois tu cours à droite et moi à gauche. Tiens toi prête. »

Elle écarquilla les yeux.

« Non je resterais avec toi. On s'enfuira ensemble. 
-Non c'est trop risquer on aura plus de chance si on se sépare.
-Mais...
-Je te retrouverais quoi qu'il arrive ne t'inquiète pas. »

Alice avait les larmes aux yeux mais si c'était leur seule chance... Elle respira profondément.

« 1... »

Ils se déplaçaient en même temps que la bête.

« 2... »

Leurs deux cœurs se serraient... Alice espéra en elle qu'ils ne leur arrivent rien, ni à elle mais surtout pas à lui. Jonathan prononça quelque chose à voix basse mais ne sut distinguer quoi.

« 3... »

Soudain il matérialisa une pierre et la lança sur le glouton et ils s'enfuirent tous les deux dans des directions opposé.

Alice pleurait, de douleur et de fatigue mais elle continuait pour autant sans savoir où elle se dirigeait. Au début elle pouvait encore entendre les pas de Jonathan mais maintenant elle devait être trop loin. Elle s'était rendu compte de ce qu'elle ressentait quand il lui dit qu'il fallait se séparer. Oui elle l'aimait, elle ne le connaissait pas mais il avait capturer son cœur comme un chasseur aurait attraper un lapin. Elle serra contre son cœur l'écharpe qu'il lui avait donné. Cela sera le seul lien entre eux. Soudain, elle tomba. Une falaise ? Une chute ? Elle ne pouvait le dire car autour d'elle, elle ne voyait que le noir...

Quand il ne nous reste encore un espoir, ne devrons nous pas nous accrocher ?

Il sentait bon. Des gâteaux et des confiseries, j'adore en faire. J'étais à la maison, dans ma cuisine. Je battais des œufs. Je préparais un gâteaux pour des invités ? Mais je ne savais plus pour qui. Je me sentais bien et dans mon élément. On toqua à la porte j'ouvris et Jonathan était là. Soudain, l'espace lumineux devint sombre. Mes jambes flanchèrent, une douleur aiguë se fit sentir dans ma tête. Jonathan ?! Il est là devant moi me dit un léger Je t'aime et s'enfuit. Je criais de m'attendre, de revenir, de ne pas me laisser seule. Et puis une créature surgit de nulle part pointant son arme sur moi et la lança sur moi...

Alice se réveilla en criant transpirante et couverte de sueur. Sa douleur à la tête surgit. Elle se prit le visage dans les mains. Où était-elle ? N'était-ce qu'un rêve ? Elle fixa ses mains : elles étaient couvertes de bandages. Elle scruta la pièce dans laquelle elle était. Elle était installée dans un lit très confortable, une table de nuit avec une bassine d'eau près d'elle. Une fenêtre était ouverte près d'elle. Elle se redressa et regarda à travers. La forêt, un cours d'eau... Une jeune fille pénétra alors dans la pièce.

« Tu es réveillée ? Fit-elle d'une voix douce.
Comment te sens-tu ? »

Elle était menue et peut-être de mon âge.

« Je... je crois que ça va... fis je timidement.
-Tant mieux. Fit-elle avec un sourire éblouissant.
On croyait que ne te réveillera jamais. Ça fait bientôt cinq jour que tu es ici. Mais tu t'es battue. »

Elle s'asseya sur le bord du lit.

« Je suis Julie. Quel est ton nom ?
-Alice... Je m'appelle Alice. »

Elle sourit de plus belle puis me proposa quelque chose à manger. Je dégustais ce délicieux plat en silence, me rappelant les moment qui se sont passés. Julie s'était contentée de rester assise sur une chaise de bois près du lit attendant qu'Alice veuille bien se confier à elle ?

« Euh... JE vous remercie beaucoup pour ce que vous avez fait pour moi. Mais est-ce que je pourrais vous poser une question ? »

Elle fit oui d'un geste de la tête.

« Il... qu'avez vous trouver avec moi ? »

Elle pris son menton entre ses mains.

« On a retrouvé cette écharpe qui est près de vous et aussi je crois une guitare. Celle-ci n'a pas était trop abîmée mais une des cordes a été cassée. Elle est entre de bonne main ne t'inquiète pas. Tu as quelque chose d'autre à demander ? »

Je serrais la belle et douce écharpe rouge sur mon cœur. Il fallait que je pose cette question mais ma gorge s'était serrée à la pensée de sa mort. Il ne pouvait pas, il m'a dit qu'il me retrouverait. Prenant mon courage à deux mains je lui posa l'ultime question :

« Qu... Quelqu'un d'autre n'a pas été retrouvé ? Personne n'est venue ? »

Cette fois Julie adopta une mine triste. Mon cœur se serra plus. L'ont-ils retrouvé ? Ou peut-être pire ?

« Non désolé, personne d'autre n'a été trouvée. »

Cette nouvelle me soulagea un peu mais pas assez pour me sentir détendu...
« Et si tu me racontais ce qu'il t'est arrivé ? »

Je lui conta mon périple. On était sortit. Le soleil brillait comme si c'était une bonne journée qui s'annonçait mais non, c'était une journée sombre et remplie de doute mais aussi d'espoir. Julie m'avait écouté avec compassion sans m'interrompre. Je m'efforçais de ne pas illustrer ma triste avec des larmes. Et pour toute réponse, elle me dit :

« Garde espoir et pris. Il reviendra. Pas beaucoup de personnes arrivent à échapper aux gloutons mais tu sais Jonathan est tenace. Il n'abandonnera jamais. Je le connais mieux que quiconque ici. Si tu veux savoir, c'est mon frère après tout. »

Alice ne put se retenir et se jeta dans les bras de Julie. La journée avait passé et elles étaient rester à parler. Plusieurs semaines passèrent et Alice n'arrivait pas à s'habituer à sa vie au village. C'est là que Julie lui parla alors des longs-marcheurs et leurs rôles. Dès le soir elle décida qu'elle voulait en être une. Elle pourrait aller de village en village, de camps en camps et en même temps continuer ses recherches pour retrouver Jonathan. Elle se fit la promesse qu'elle le retrouverait quoi qu'il lui en coûte. C'est là que débuta son voyage avec pour seul carburant, l'espoir de le retrouver...


Irl
►Votre Pseudo ?:
►Votre âge ?: It's a secret^^
►Double-compte ?: Pas pour l'instant
►Avez-vous lu le règlement ?: Oui Code validé ♥!!^^
►Un petit truc à rajouter ?: Est ce que je pourrais rajouter Jonathan aux prédéfini ?
[img][/img]


Dernière édition par Alice Taylor le Jeu 7 Mar - 17:14, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Dim 3 Fév - 11:25

Hiiii ♥ Bonjour et bienvenue à toi, Aliiiice o/

Owi une nouvelle ♥ *sautille de joie et se prend un poteau* SALE PETIT... Hrrrm pardon =D Mais mais... POURQUOI encore un Long Marcheur ?ARRRGH !Je vais tous vous assassinez, Long Marcheur que vous êtes è___é *se frappe la tête contre un mur*

Bon sincèrement xD Passons à ta fiche. Tout d'abord, il y a eu un bug -je sais pas si tu l'as vu- mais je l'ai réparé en C/C de nouveau tout le code, j'espère que tu ne m'en voudras pas si des choses ont changé sans que je ne fasses attention XD Ensuite, l'image tout en haut dépasse du cadre, il nous la faudrait en 200x300px s'il te plait ♥ Si tu as besoin d'aide n'hésite pas à demander au staff, il nous faudrait juste la source de ton avatar. D'ailleurs en parlant de celui-ci il n'est pas à la bonne taille: 200x400 px normalement ♥ Et enfin l'image tout en bas en 150x150, voici le code si tu ne le trouves pas:

Code:
<tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/600572AR2.png" class="Imgpresent">

Vers la fin du code ^^

Bon, après toutes ces histoires, passons au CONTENU de ta fiche 8D Oui bon je sais, tu ne l'as pas finie, mais osef o\ Déjà, j'adore ton altération, HIII sssat ♥♥ Physique c'est ok pour moi o/ Et sinon l'histoire c'est assez eu... Bizarre. On en sait sur son passé... Sans en savoir trop non plus. Argh. Bon, on va dire que c'est bon parce que j'aime ton ava, ton altération et que j'ai la flemme de faire l'admin sévère 8D. Cependant j'aimerais bien en savoir un peu plus sur ce Jonathan, qui est-il, que fait-il ici, quelle sera sa relation plus tard avec Alice... (ça y est, je les vois trop ensemble, TUEZ-MOI !!!) Hrrrm, pardon, je m'égare xD

Enfin y'a pas que des critiques hein j'ai vraiment l'impression de passer pour un bourreau là >_< par exemple, j'aime beaucoup la façon dont tu mènes ton histoire, cela nous mets un peu en haleine, bref j'ai hâte de voir ce que ça va donner en RP ♥

Enfin, l'IRL !Tout d'abord, pour la question "Avez-vous lu le règlement ?" la réponse attendue n'est pas un "oui" mais autre chose ~ Un petit code à trouver dans le règlement. Héhé ♥ Ensuite pour ta question, bien entendu que tu pourras mettre Jonathan en prédèf's,il suffira de suivre tout ce qui est indiqué ici ~

Voilà voilà, je crois que j'ai tout dit owo bon courage pour la fin de ta fiche, et je suis pressée de te valider, huhuuu ♥

Mat' !
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Dim 3 Fév - 13:25

Bonjour! Je me suis enfin inscrite (car j'étais l'invité que vous demander si on pouvais ou pas lire les Rp^^). Bon Bref. Pour les images je vais faire de mon mieux pour les mettre à la taille qu'il faut.
Pour ce qui est de mon choix de long marcheur au début je pensait devenir un pan mais au fur et à mesure de l'histoire j'ai pensé d=que ça serait pas mal qu'elle soit long marcheur pour chercher des infos sur où est passé Jonathan car il va disparaître en sauvant Alice ( LE PAUVRE^^). Mais voilà. Donc je vais réparer toutes les fautes commises dans cette fiche. ^^

Je suis préssée de finir ma fiche!!!
Alice

Pour la source de mes images si je les ai modifié sa pose problème??
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Dim 24 Fév - 10:19

Coucou Alice (oui c'est bien Mat' 8D) ♥

C'était pour savoir si tu avais finis ta fiche ?;_; si oui, le préciser dans le titre, s'il te plait.

PS: Pour la source non ça ne dérange pas, tu le mettra dans le bottin après avoir été validée o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Mer 27 Fév - 12:19

Coucou.

Désolé j'ai été un peu longue (entre les cours et surtout une big rédaction à faire olàlà^^), mais me voilà. Mon histoire est finie!! Razz

Merci de votre patience^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Mer 27 Fév - 16:35

Hiii, j'ai beaucoup aimé ton histoire, très bien menée d'ailleurs ♥ Par contre je ne peux pas te valider, tout simplement parce que... Bha, ces créatures immondes, c'est pas des Cyniks, c'est des gloutons. Les Cyniks sont les adultes restés "normaux" en apparence, mais qui ont perdus la mémoire et qui ne savent pas ce qu'était leur vie avant la tempête. Alors que les Gloutons sont les créatures avec pleins de pustules sur le visage -oui très élégant 8D- et aussi agressifs que les Cyniks. Donc voilà, il va falloir modifier tous les noms "cyniks" dans ta fiche ^^

Aussi, relie-toi, il y a quelques fautes que tu pourrais quand même éviter je penses, et il y a quelques répétitions aussi o/

Vala vala, bon courage pour les modif's ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Jeu 7 Mar - 17:17

Merci pour les informations sur les gloutons (vraiment immonde ces bestioles^^) Pour ce qui est de la rédaction j'ai fait du mieux que j'ai pu car l'orthographe c pas mon dada^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Jeu 7 Mar - 17:49

Bien bien, tout est bon pour moi !

Je devrais peut-être faire un tuto de français tiens, pas mal de membres ici ont quelques difficultés. Quoique, ce sera peut-être pas très utile, y'en a pas beaucoup qui le liront je penses... Enfin, je verrais XD

Aussi fait attention (ou alors c'est normal ?) tu passes du je au elle dans ta fiche. Essaie de pas le faire en RP, ça risque de paumé ton partenaire XD Bref, je te valide donc, bon RP à toi !♥
Revenir en haut Aller en bas
Doug Carmichael


avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Ile Carmichael

Feuille de personnage
Nom: Carmichael
Prénom: Doug
Groupe: Doug Carmichael
MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   Jeu 7 Mar - 17:51

Fiche validée !


Re-bienvenue, Alice !

Ta présentation est maintenant validée. Tu peux dès à présent accéder à la zone RP ! Mais avant, n'oublie pas de recenser ton avatar dans le bottin. Si tu n'as pas encore trouver de partenaire RP, tu peux faire ta demande ici et tu peux même faire le suivit de ton personnage dans cette partie ! Aussi, si tu pouvais voter sur les top-sites de temps en temps, cela nous aiderait beaucoup. :3

Voilà voilà, si tu as la moindre question n'hésite pas à contacter le staff, et encore bon RP à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autremondeend.1fr1.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alice Taylor~Tombée dans un autre monde que celui des merveilles (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un autre monde.
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Demande d'affectation dans un autre Corps
» Autre Monde, de Maxime Chattam
» (Magyar) + Nous aurions pu être amis...dans une autre vie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autre-Monde V.3 :: Créer/Gérer son compte :: Présentations validées-